Espaces Portuaires

Structure chargée de la gestion du domaine portuaire

 

Véritable Port de Transit et de transbordement, le Port de Cotonou représente dans la sous- région, un lieu privilégié des échanges dans les domaines Maritimes et Portuaires.
Cette position stratégique que lui confèrent ces atouts ne saurait être méritoire, si la gestion des espaces n’offre pas des possibilités d’implantation de diverses activités qui rendaient compétitif le Port de Cotonou.
La gestion du Domaine Portuaire demeure en effet le soubassement et l’appui indispensable à l’exercice et au développement des activités Portuaires.
D’une superficie d’environ 1000 hectares avec son plan d’eau, le Port de Cotonou est, à n’en point douter le Port le plus attrayant pour les opérateurs et ceci dans tous les domaines (Sécurité des personnes et des biens, Assistance aux navires, Main d’œuvre etc.).
Ainsi, l’opérateur économique désireux de s’investir dans le domaine Portuaire doit se rapprocher de la Structure chargée de la Gestion du Domaine Portuaire du Port Autonome de Cotonou pour s’informer des formalités à remplir.
Cependant il est utile de rappeler à la clientèle que la circonscription Portuaire est subdivisée en espaces homogènes déterminés appelés Zones.
Les Zones sont définies comme suit :
  • 1ère Zone Part du bord à quai jusqu’aux rails bordant les magasins-cales côté Sud ;
  • 2ème Zone se situe entre les rails et la clôture douanière qui délimite l’enceinte du Port ;
  • 3ème Zone est comprise entre la clôture douanière et le boulevard de la Marina. Elle comprend aussi la Zone du Port de pêche ;
  • 4ème Zone comprend quelques terrains et bâtiments se trouvant entre le Boulevard de la Marina et le Boulevard Jean Paul II;
  • 5ème Zone dite Zone Extra Portuaire (ZEP) située à AKPAKPA, un quartier périphérique de Cotonou.
  • La Zone d’Extension, se trouvant après le parc à conteneurs à l’Ouest dans l’enceinte du port.

 

La circonscription portuaire comprend également des terrains situés à EKPE (14 hectares) et à DJEGBE (10 hectares) sur la route de Porto-Novo

En ce qui concerne les taux de redevances, ils sont les plus souples par rapport à ceux pratiqués dans la sous région.
A titre indicatif, ces taux varient de 600 F/m2/an à 1200F/ m2/an suivant la zone occupée pour les terrains nus-concédés dans le cadre des investissements privés.

Toutefois, les activités d’entreposage de véhicules d’occasion affichent des taux de redevances de 2000 F/m2/an (zone éloignée du Port), 5000 F/m2/an (zone hors douane), 8000 F/m2/an (zone sous douane).

Par contre, les magasins et autres installations mis à la disposition de la clientèle sont soumis à des taux de redevances qui tiennent compte des investissements réalisés par le concédant.

Somme toute, ces taux sont susceptibles d’être actualisés en fonction de l’évolution du barème des taux de redevances domaniales.

Les attributions du domaine portuaire sont soumises à des critères suivants :

 
  • Introduction d’une demande au Port Autonome de Cotonou par l’opérateur économique intéressé avec mentions suivantes :
    • activité
    • zone ciblée et la superficie souhaitée.
  • La vérification par le service de l’Exploitation du Domaine Portuaire de la conformité de l’activité par rapport aux règles d’exploitation.
  • La vérification de la disponibilité de la superficie demandée, par rapport au Plan du Domaine.
  • La vérification de l’exhaustivité des documents requis.
  • Avis sur la demande à l’adresse du client.
  • Soumission d’un projet de convention au demandeur s’il y a accord sinon clôture et déclassement de la demande.

Toutes ces différentes étapes sont subordonnées à la consultation du Règlement d’Exploitation du Domaine Portuaire qui est disponible en version pdf ().

 
Toujours dans le souci de rendre compétitif le Port de Cotonou, il est envisagé dans un proche avenir la construction sur un vaste domaine d’un Port sec à GOLO DJIGBE dans la sous préfecture de Calavi.
Les études relatives à ce projet sont très avancées.

 

 

 

Prochain événement

PAC - Gestion Accès Camion - Cotonou,
09 Septembre 2016. Démarrage à la satisfaction de tous les acteurs impactés.
Faites maintenant vos demandes en ligne

A propos

Le PAC est le débouché à la mer le plus proche, le couloir d’accès le plus rapide, le moins accidenté pour desservir les pays sans littoral tels que le Mali, le Burkina Faso et le Niger..

Restez brancher sur :

    

Contacts

Port Autonome de Cotonou , Contactez nous à :
  contact (@) pac.bj
  +229 21 31 52 80/ +229 21 31 28 90
  +229 21 31 28 91/ +229 21 33 41 87
  Avenue de la marina