Evoluation de l'activité portuaire et repositionnement stratégique du port

Le transport maritime est l'épine dorsale du commerce international et un élément moteur de la mondialisation. Environ 80 0/0 du commerce mondial en volume, et plus de 70% en valeur est réalisé par la mer. Ces proportions sont encore plus élevées dans le cas de la plupart des pays en développement, et dans ceux des

pays émergents qui, à eux seuls, représentent 45% des exportations mondiales.

Toutefois, cette croissance continue du transport maritime soulève d'importantes questions relatives à la durabilité environnementale, à la sécurité énergétique et aux changements climatiques. Les changements structurels dans le commerce international et l'évolution du transport maritime influent sur les ports et leurs alentours. Néanmoins, le transport maritime reste un des moyens de transport les moins polluants, avec 5 fois moins de dégagement de C02 que le transport terrestre et 13 fois moins que le transport aérien.

C'est pour ces raisons que le Gouvernement du Nouveau Départ dans son programme d'action 2016-2021, « Benin Révélé », a accordé une place de choix à la modernisation et à la transformation de l'économie maritime en général et du port de Cotonou en particulier. Pour ce faire, le désengorgement de la plateforme logistique de Cotonou et la décentralisation des activités d'empotage et de dépotage ainsi que le renouvellement du parc vieillissant des camions gros-porteur, illustrent le processus de restructuration de l'économie maritime et de l'activité portuaire. Cela, au même titre que la volonté de développer les transports fluvio-lagunaires.

Cette volonté du gouvernement du « Nouveau Départ », de transformer le Port de Cotonou, répond aux nouvelles évolutions de l'activité du transport maritime et portuaire.

En effet, les réseaux maritimes ainsi que les politiques et stratégies portuaires et maritimes sous-jacentes sont de plus en plus complexes à appréhender. Sous la pression d'une forte concurrence induite par la globalisation de l'économie, le transport maritime international connaît, actuellement, de grands changements, tels que l'augmentation de la taille des navires, la fusion des grands transporteurs maritimes, le rôle capital des ports dans les chaînes logistiques et l'émergence de grands opérateurs de terminaux portuaires. C'est ainsi qu'aujourd’hui, une grande pression est exercée sur les ports pour adapter leurs capacités et fournir des services performants.

C'est également pour répondre à ces nouvelles exigences que sous l'impulsion du Gouvernement du Nouveau Départ, les travaux confortatifs, débutés en 2014 ont été achevés avec célérité. Ces travaux, en plus de la détermination du Président de la République du Bénin à faire du partenariat public-privé le pilier du développement de l'activité portuaire, vont permettre à notre plateforme portuaire de remplir efficacement sa mission de promotion du développement durable sous régional.

Conformément aux ambitions du Chef de l'Etat son Excellence Patrice Athanase Guillaume TALON les perspectives du port de Cotonou pour l'année 2017 peuvent se résumer en ces grandes actions structurantes ci-dessous :
-Améliorer la qualité et la célérité des prestations aux pays de l'hinterland Rendre opérationnels les plateformes logistiques et les ports secs dont les sites sont déjà identifiés (Parakou, Tori, Porga, Ségbana, etc.) pour accroitre la célérité des opérations de desserte maritime par le port de Cotonou et le corridor béninois.
-Accroître la capacité d'accueil des navires et des marchandises Construire le second port en eau profonde de Sèmè.
-Réaliser et mettre en œuvre le nouveau plan directeur du Port de Cotonou.
-Renouveler la flotte des camions gros porteurs qui sont pour la plupart vétustes et inopérants.
-Réaliser la Boucle ferroviaire Bénin-Niger-Burkina-Faso-Côte d'Ivoire (au plan communautaire).

Prochain événement

PAC - Gestion Accès Camion - Cotonou,
09 Septembre 2016. Démarrage à la satisfaction de tous les acteurs impactés.
Faites maintenant vos demandes en ligne

A propos

Le PAC est le débouché à la mer le plus proche, le couloir d’accès le plus rapide, le moins accidenté pour desservir les pays sans littoral tels que le Mali, le Burkina Faso et le Niger..

Restez brancher sur :

    

Contacts

Port Autonome de Cotonou , Contactez nous à :
  contact (@) pac.bj
  +229 21 31 52 80/ +229 21 31 28 90
  +229 21 31 28 91/ +229 21 33 41 87
  Avenue de la marina